Landscape Architecture in Mutation PDF

Type or paste a DOI name into the text box. Un article de Wikipédia, landscape Architecture in Mutation PDF’encyclopédie libre. Il peut aujourd’hui, par vulgarisation et dans un but de sensibilisation aux problématiques environnementales, regrouper la prise en compte de l’ensemble des problématiques environnementales concernant le milieu urbain ou périurbain.


Författare: Charles Waldheim.
The papers in this volume consider the changed aesthetic, functional and natural characteristics of urban landscapes, and present suitable approaches and proce dures for their design and development. This book provides the theoretical background for the mutation of landscape architecture and illustrates it with exemplary planning projects in Switzerland, Europe and the USA.
Englisch mit Zusammenfassungen in Deutsch

ZAC de la Garenne, Arques, Pas-de-Calais. Les villes ne sont pas toujours des déserts biologiques ni dépourvues d’intérêt pour la biodiversité, végétale notamment. Cette école marque aussi le début de l’application des sciences sociales à la ville, et plus généralement au phénomène urbain. L’écologie urbaine postule une interdépendance entre le citadin et son environnement urbain, que la notion d’empreinte écologique élargira à la planète dans les années 1990-2000. En 60 ans seulement, la population urbaine des pays en développement s’est multipliée par dix.

Elle était de l’ordre de 100 millions en 1920 et elle approche du milliard en 1980. Le concept des villes durables est mieux connu. 2006 près de 500 gouvernements, villes ou collectivités régionales engagés dans la voie du développement soutenable. Le milieu urbain appelle à utiliser les modes doux de déplacements. Ceux-ci sont définis par tout mode de transport actif non motorisé, mais pouvant être mécanisé. Ils incluent alors la marche, le vélo, la trottinette ou encore la planche à roulettes.

Une ville contient généralement un réseau d’infrastructures liées aux modes doux de déplacements. Ces derniers incluent arrêts de bus, arrêts de Tramway, bouches de métro, ou encore les stations de vélo libre service. Ces infrastructures, comme la plupart des structures urbaines, jouent un rôle sur l’imperméabilisation des sols. Ce réseau préexistant pourrait être végétalisé, dans le but de créer un réseau vert à l’intérieur de la ville. En effet, l’urbanisation est à l’origine de la fragmentation et la destruction de milieux naturels, et il serait intéressant de compenser cette perte par la création d’un corridor vert au sein de la ville. En végétalisant ces infrastructures, il serait alors ainsi possible de créer un  stepping stones  ou corridor discontinu en pas japonais.

Les avantages environnementaux liés à ces installations sont la réduction des effets d’îlot de chaleur urbain, et une meilleure filtration des eaux pluviales. De nombreux processus participatifs et collaboratifs sont testés, incluant notamment les jardins partagés et l’agriculture urbaine. Il a aussi été montré que la qualité et l’importance des espaces verts avait des effets en matière de santé publique. La gouvernance des projets et notamment des projets urbains qu’ils ‚agisse de construction de quartiers nouveaux, de réhabilitation ou d’aménagements et d’équipements publics, peut contribuer à un développement durable notamment dans le cadre de l’urbanisme participatif. Le développement de la démocratie directe est un élément essentiel pour l’appropriation des projets et aussi leur gestion et donc de leur durabilité.

Cette expression est le titre d’un ouvrage de Grafmeyer et Joseph, paru en 1979. Tela Botanica, , De la botanique inattendue ! L, Wu J, Bai X, Briggs J. Global change and the ecology of cities“, Science, Vol. James, 2007, Promoting ecosystem and human health in urban areas using Green Infrastructure : A literature review. 2012, mis en ligne le 04 mai 2012, consulté le 06 février 2013.

Tiphaine Kervadec, Nature en ville, Premier comité de suivi du Plan national Restaurer et valoriser la nature en ville, Sur le site projetdeterritoire. Panorama des services écologiques fournis par les milieux naturels en France – volume 2. 3 : Écosystèmes urbains, sur le site uicn. Ressources urbaines latentes, Geneve, Metispresses, 2016, 414 p.