Brionne Cormeilles 1:25 000 PDF

Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Eure. Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du brionne Cormeilles 1:25 000 PDF Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.


Författare: .

Les plus beaux villages de france. Maisons à pans de bois au cœur du village. Le Bec-Hellouin est une commune du Centre-Ouest du département de l’Eure. Son territoire, au nord-est de celui de la ville de Brionne, s’étend au cœur de la vallée du Bec et déborde au sud-ouest et au nord-est sur les plateaux limitrophes.

Sa situation géographique couplée à ses caractéristiques paysagères rendent difficiles de définir sa région naturelle d’appartenance. Bec au sein de la campagne du Neubourg. Cette incertitude s’explique par le caractère bocager et boisé des paysages de la commune comparables à ceux de la vallée de la Risle et donc totalement opposés à ceux du plateau du Neubourg, largement tournés vers la culture. En conséquence, cette position géographique tend à confirmer l’appartenance du Bec-Hellouin à la campagne du Neubourg. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Ce ruisseau fait son entrée au Bec-Hellouin par le sud-est, au lieu-dit Mémoulin, puis s’écoule en direction du nord-ouest.

Il longe la départementale 39, et passe à proximité du monastère Sainte-Françoise-Romaine, au lieu-dit Saint-Martin-du Parc. Sud-Est de son territoire, par la départementale 38 qui relie, entre autres, Bourgtheroulde à Bernay. Par ailleurs, la commune se trouve sur le tracé de l’ancienne voie de chemin de fer qui a relié Évreux à Honfleur de 1889 à 1969. Le nom de la localité est attesté sous la forme Beccensis Ecclesia en 1041 et Beccus Herlevini vers 1160. Le village tire son nom du ruisseau le Bec, appellatif normand d’origine norroise signifiant précisément  ruisseau , du scandinave bekkr  ruisseau .

Saint-Étienne de Caen puis archevêque de Cantorbéry et primat d’Angleterre. La guerre de Cent Ans, puis le régime de la commende la ruinèrent. Donnée en 1792 à l’administration militaire, elle fut transformée en caserne, puis en dépôt de remonte de cavalerie. L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Par ailleurs, le village comporte un ensemble de maisons à colombages typiques, groupées autour de l’abbaye Notre-Dame-du-Bec. Sarcophages dans le parc de l’abbaye. La Diane Française, et intitulé  Le Conscrit des Cent Villages .