Der Fortschritt (Le Progrès), 1889, Vol. 5 PDF

Allemagne, dans le land de Saxe-Anhalt, à environ 33 km à l’ouest de Halle. Cette ville, qui pendant des siècles a tiré sa prospérité de ses mines der Fortschritt (Le Progrès), 1889, Vol. 5 PDF cuivre, est surtout connue comme lieu de naissance et de décès de Martin Luther. Eisleben  qui occupe le sud-est de l’arrondissement.


Författare: B. Reber.

Grandes invasions, des tribus Suèves, Angles et Warnes émigrèrent du Holstein, du Schleswig et du Mecklembourg vers le sud. Hermundures autochtones et formèrent la ligue des Thuringes, soumise en 531 par les conquérants Francs. Othon III, daté du 23 novembre 994, qui lui confirme les droits de foire, de monnaie et d’octroi. Germanie, pour contester l’autorité de Henri IV, dont l’armée était bloquée en Italie. Hermann, qui s’était retranché dans le château d’Eisleben, se trouva encerclé par les troupes frisonnes de Henri. Hermann, n’ayant pu réunir suffisamment d’adhérents à ses prétentions au trône, perdit finalement la ville en 1084. En 1069 l’empereur Henri IV octroie aux seigneurs du château de Mansfeld le titre de comtes et leur accorde entre autres fiefs la terre d’Eisleben.

En 1121, les comtes de Mansfeld établissent un bailliage pour gouverner la ville, qui n’aura de bourgmestres indépendants qu’à partir de 1809. L’assèchement du lac Faulen, sur les franges orientales de la ville, n’est entrepris qu’à partir de 1150. Ces remparts furent érigés par les citadins aux-mêmes et chaque confrérie de métier avait la charge de la construction et de l’entretien d’un pan de la muraille. Les bourgeois payaient tribut aux comtes de Mansfeld, en contrepartie de l’exercice du droit de basse-justice. Les plus anciennes monnaies frappées à Eisleben remontent à l’année 1183.

On découvrit vers 1200 un premier filon de cuivre sur la colline du Kupferberg, à Hettstedt : une légende attribue cette découverte à deux amis, Nappian et Neucke, qui sont depuis des symboles des mines de Mansfeld. Le cloître cistercien Sainte-Marie a été fondé par le comte Burchard Ier de Mansfeld en 1229 et édifié à côté du château de Mansfeld. En 1258, le couvent fut de nouveau transféré à la demande de l’abbesse Gertrud von Hackeborn à Helfta, qui est aujourd’hui un quartier d’Eisleben. L’abbesse venait d’en racheter les terrains à ses frères Albrecht et Ludwig, seigneurs de Helfta. Mais dès 1284, le couvent était pillé par Gebhard von Querfurt.