Das U-Boot-Tribunal PDF

Un article de Wikipédia, l’das U-Boot-Tribunal PDF libre. Das Boot, également intitulé Le Bateau, est un film de guerre allemand réalisé par Wolfgang Petersen, en 1981.


Författare: Erik Maasch.
"Der Autor kennt die gnadenlose Hetzjagd unter Wasser und erzählt atemberaubend spannend."
Berliner Morgenpost

Le film s’inspire des missions vécues pendant la guerre par L. Dans le port de La Rochelle, à l’automne 1941, la flotte sous-marine allemande se prépare à appareiller dans la liesse générale. Officiers et matelots fêtent leur départ, mais le commandant de l’U-96 reste calme, en retrait, dans l’appréhension du combat. Le capitaine Philip Thomsen, ivre, et qui fête sa dernière décoration, vient parler dans un micro.

Plus tard, l’U-96 a l’occasion d’attaquer un convoi et de couler plusieurs navires avant de subir une suite d’attaques d’un destroyer. Un feu se déclenche dans le sous-marin, mais il est maitrisé, les voies d’eau sont colmatées. Lorsque le sous-marin refait surface six heures après, un pétrolier est en feu. Ils envoient alors une dernière torpille pour le couler. Le capitaine décide de retourner à La Rochelle. En cours de route, un message est reçu, ordonnant de se ravitailler à Vigo en Espagne puis de rejoindre le port italien de La Spezia.

Les marins regrettent de ne pouvoir passer Noël à La Rochelle. Au détroit, ils tentent de se glisser furtivement entre les navires qui patrouillent, mais se font repérer. Ils essuient une attaque, qui les fait couler jusqu’à plus de 260 mètres de profondeur, excédant les capacités de résistance théoriques du bâtiment. Un banc de sable stabilise le sous-marin, ce qui évite sa destruction totale. L’équipage répare les systèmes endommagés, et le sous-marin repart vers La Rochelle. Le trajet se fait sans encombre, mais lorsque le bâtiment rentre dans le port, une attaque aérienne survient, tuant une partie de l’équipage dont le commandant, et coulant le sous-marin.

La scène finale montre le correspondant de guerre, Werner, qui se trouvait sur l’U-96 et qui a survécu à l’attaque, qui s’approche du corps du commandant. Le film a été financé en partie par les chaînes de télévision allemande WDR et la DTS, et beaucoup de séquences avaient été coupées au montage pour le cinéma. En 1988, une nouvelle version télévisée de six épisodes de 50 minutes a été réalisée. Chaque épisode reprend les 3 à 8 dernières minutes de l’épisode précédent, diffusée en France à partir du 20 juin 1991 sur La Cinq.

Petersen a ensuite supervisé le montage de six heures de film, pour obtenir Das Boot: The Director’s Cut de 209 minutes. Sortie en 1997, cette version combine les séquences d’action vues dans la version long-métrage avec des scènes plus centrées sur les personnages contenues dans la mini-série. Petersen avait initialement prévu de sortir cette version en 1981, mais pour des raisons commerciales cela avait été impossible. Das Boot: The Director’s Cut a été projeté au cinéma en Allemagne le 11 décembre 1997, et le 4 avril 1997 aux États-Unis. Une version non coupée de la mini-série, en 282 minutes, est sortie en DVD le 16 novembre 2004, sous le titre Das Boot Version longue restaurée avec une meilleure qualité vidéo et audio. Il s’agit d’un bout-à-bout des 6 épisodes de 1988.

La durée totale est donc plus courte. Cependant, cette édition crédite par erreur la seconde adaptation française de 1997. La base sous-marine de La Rochelle. Atlantique nord et en une tentative de passer dans la Méditerranée, puis de revenir.

Le film a pour ambition de présenter ce qu’est un  voyage dans l’enfer  de la guerre avec la perspective de ceux qui la vivent. Pour cela, il n’y a que le minimum de plans de l’extérieur sauf lorsque le sous-marin navigue en surface. L’attention méticuleuse apportée aux détails et la fabrication de plusieurs maquettes avec l’appareillage pour simuler l’effet des charges de profondeur en fit le tournage le plus coûteux d’Allemagne à l’époque, 35 000 000 marks, et un des films de guerre les plus précis historiquement de tous les temps. Le thème principal de la bande originale du film, par Klaus Doldinger, développe une mélodie lancinante qui fut un succès peu après la sortie du film en Allemagne. La chanson jouée sur disque et entonnée par l’équipage au début du film est It’s a Long Way to Tipperary, grand succès popularisé par les soldats britanniques au cours de la Première Guerre mondiale. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le.

Ces listes gagneraient à être introduites par une partie rédigée et sourcée, de façon à bien resituer les différents items. Les scènes de début et de fin ont pour décor naturel la base sous-marine de La Rochelle, construite par l’Organisation Todt entre 1941 et 1943. Le U-96 est lancé de la base de La Rochelle, ce qui est une erreur puisque non seulement ledit sous-marin n’y est jamais venu mais qu’en outre il n’a pas été affecté à la 3-U Flottille qui était celle du U-Boot bunker de La Rochelle. Heinrich Lehmann-Willenbrock est le véritable commandant de l’U-96 à l’époque. Il ne meurt pas en même temps que l’U-96 mais en 1986.