Alberto Caeiro PDF

Lisbon revisited, et d’un guide touristique posthume anglais. Fernando Pessoa invitant à rejoindre sa table au café A Brasileira dans le Chiado. Maria Magdalena Pinheiro Nogueira, sa mère. Fernando Pessoa est porté le 21 juillet 1888 sur les alberto Caeiro PDF baptismaux par le général Chaby sous le patronage de son prétendu aïeul Fernando de Bulhões dont la fête coïncide avec le jour de sa naissance.


Författare: Fernando Pessoa.

Álvaro de Campos, Alberto Caeiro, Ricardo Reis – Fernando Pessoa, der größte Dichter Portugals des 20. Jahrhunderts, träumte immer davon, alle Menschen zugleich zu sein. In seinem Werk hat er sich diese Sehnsucht erfüllt: Unablässig erschuf er neue Dichter, schenkte ihnen eine Biographie und schrieb ihnen die unterschiedlichsten Werke zu. Die legendäre Truhe, in der man Pessoas Manuskripte lang nach seinem Tod fand, enthält so das größte Stimmentheater der Weltliteratur, dessen Partitur die neue Pessoa-Ausgabe Band für Band enthüllt.

Alberto Caiero (1889 – 1915) schuf nach Pessoa sein Werk während seines kurzen Lebens in völliger Abgeschiedenheit auf dem Land. Eine Tuberkuloseerkrankung, an der er schließlich sterben sollte, hatte ihn dazu gezwungen. Nahezu ohne Vorbildung übersetzte er seine Empfindungen bei der Betrachtung der Natur in zarte Dichtungen, die deren Geheimnis bewahren sollten.

Le petit Fernand en 1894 portant le deuil de son père et de son frère. L’enfant, qui a grandi en face de l’opéra de Lisbonne, 4 place Saint-Charles dans le quartier du Chiado, perd à l’âge de cinq ans son père, emporté le 13 juillet 1893 dans sa quarante-quatrième année par la tuberculose. Ses tentatives d’écrire des nouvelles, parfois sous le pseudonyme de David Merrick ou de Horace James Faber, sont des échecs. Cependant, à la rentrée scolaire, il est avec sa famille sur le paquebot qui conduit via Alexandrie le corps de sa sœur jusqu’à une sépulture lisboète.

En mai 1902, le voyage familial se prolonge aux Açores où habite la famille maternelle. Université du Cap de Bonne Espérance. C’est toutefois de nouveau au lycée de Durban qu’il suit l’équivalent d’une khâgne. Il achève ses études  undergraduate  en décembre 1904 en obtenant précocement le diplôme  Intermediate Examination in Arts . La dictature ne favorise pas la jeunesse. Les plus riches s’exilent à Paris. Fernando Pessoa rêve alors de s’éditer lui-même.

En 1905, à l’âge de dix-sept ans, il part pour Lisbonne, laissant sa mère à Durban, pour étudier la diplomatie au Cours Supérieur de Lettres, qui, en 1911, deviendra faculté. Fernando Pessoa à vingt ans en 1908. Devenu indépendant l’année suivante, tout en poursuivant en autodidacte des études littéraires et philosophiques, il entre alors dans la vie active et simultanément en écriture. 1907, il se fait engager par l’agence américaine d’information commerciale R.

A Very Original Dinner, récit d’humour noir et de cannibalisme. Il trouve également à travailler comme rédacteur de courrier commercial et traducteur indépendant pour différents transitaires du port. 1911, commence-t-il la rédaction, en anglais, de poèmes sensationnistes. 6 juin 1914, Fernando Pessoa avec Costa Brochado au Café Martinho da Arcada. Ana Luísa Pinheiro Nogueira dite  Anica . La même revue, L’Aigle, innove en en publiant un extrait, Dans la forêt du songe, premier poème en prose portugaise, et entérine la mutation, fortement encouragée par l’amitié du poète, dramaturge et nouvelliste Mário de Sá-Carneiro, du critique en poète. Sá-Carneiro sera le dernier de la revue.